Partenaires responsables : SerQ (Portugal) et Cesefor (Espagne)

Partenaire collaborateur : Ademan (Espagne)

Description : Les progrès technologiques des dernières décennies ont conduit à une utilisation croissante du bois dans la construction, grâce au développement de produits présentant des niveaux de qualité bien supérieurs à ceux qui pouvaient être obtenus avec du bois scié. Les produits à haute performance avec des taux d’utilisation élevés sont : le bois lamellé-collé (glulam), le bois lamellé-croisé (CLT), le contreplaqué, qui permettent le dimensionnement de plus grandes portées et une meilleure performance esthétique et structurelle entre autres.

En ce qui concerne le glulam, en raison de l’abondance de la matière première et de la facilité de travail, les espèces de conifères (comme l’épicéa ou le pin sylvestre) se sont distinguées dans son utilisation pour la fabrication de CLT. Cet excellent produit repose sur un siècle de développement scientifique et technologique, tant au niveau de la caractérisation des matières premières (lamelles), des colles utilisées pour l’assemblage, qu’au niveau des normes qui établissent les exigences de fabrication et de contrôle de la qualité et la caractérisation du produit et de ses composants.

Compte tenu des évolutions enregistrées et du potentiel existant des essences de feuillus pour l’utilisation du glulam, l’un des objectifs du projet Eguralt est d’étudier des solutions de bois lamellé-collé haute performance utilisant des essences de feuillus locales. Cette expérimentation est directement liée à l’Expérimentation n°6.

L’objectif principal de cette expérimentation est l’évaluation des performances du glulam produit à partir d’essences de feuillus, à travers trois tâches principales :

  • Caractérisation non-destructive de la matière première ;
  • Caractérisation mécanique des poutres en bois lamellé-collé (essais de flexion) ;
  • Évaluation de la performance de collage.

La caractérisation non destructive de la matière première est essentielle, car elle permet d’évaluer la qualité des lamelles et d’établir des processus de prédiction des propriétés mécaniques des poutres avant même leur production (modèles de prédiction analytique). Ce procédé fait suite à l’expérimentation nº 6 et sera appliqué aux essences de peuplier et de hêtre (principalement de 2ème qualité selon les critères en vigueur dans les scieries).

L’assemblage des lamelles aura lieu dans un environnement contrôlé (température et humidité relative), comme prescrit dans la normalisation (EN 14080), et en considérant les processus les plus appropriés pour un bon rendement (épaisseur des lamelles, adhésifs, temps d’assemblage,…). Après l’assemblage, un processus de durcissement de la colle sera effectué pour des essais de flexion mécanique ultérieurs afin de déterminer le module d’élasticité et la résistance à la flexion (EN408).

Enfin, après les essais destructifs, des spécimens seront obtenus pour valider la qualité du collage par des essais de délamination (Annexe C – EN 14080) et de résistance à la coupure par la ligne de colle (Annexe D – EN 14080).