Les 16 et 17 décembre, le Centro de Inovação e Competências da Floresta (SerQ) a accueilli le troisième comité de pilotage du projet Interreg Sudoe Eguralt, qui a réuni une vingtaine de personnes venues de France et d’Espagne.

Cette réunion des partenaires d’EGURALT correspond au troisième comité de pilotage, qui s’est tenu dans les installations de SerQ – Centro de Inovação e Competências da Floerasta, à Sertã au Portugal. Une vingtaine de professionnels et d’experts de la construction en bois se sont rendus dans la ville portugaise pour discuter des derniers développements du projet EGURALT, qui vise la mise en œuvre et la diffusion de solutions innovantes pour la promotion de la construction de moyenne hauteur avec du bois dans la région Sudoe (Sud-Ouest de l’Europe).

Le comité de pilotage s’est tenu les 16 et 17 décembre et comprenait des réunions techniques des différents groupes de travail qui composent le projet. Par ailleurs, trois visites d’étude ont été effectuées dans les installations de SerQ, à l’université de Coimbra et à l’hôtel Mondego à Coimbra (Portugal).

Le 16 décembre au matin s’est déroulé le comité de pilotage pour connaître l’état d’avancement, les besoins et les prochaines étapes du projet. Le même jour, dans l’après-midi, les réunions techniques ont commencé. Au cours du groupe de travail 1, qui traite du “diagnostic, de l’échange de connaissances et de l’étude des opportunités”, les priorités détectées et les conclusions du dernier atelier ont été rappelées et les différentes avancées des activités et des livrables de cette activité ont été présentées.

Après cette première réunion technique, les membres de SerQ ont fait visiter leurs installations aux autres partenaires. Cette visite comprenait la salle d’essai, où des tests de résistance ont été effectués sur deux poutres en lamellé-collé fabriquées à partir d’essences de bois dur.

La journée de vendredi a commencé par la présentation de l’avancement du groupe de travail 2, qui consiste en “l’expérimentation de nouveaux procédés, produits et technologies pour l’optimisation de l’utilisation du bois dans la construction”. A ce stade, les partenaires ont partagé les résultats obtenus à partir de leurs expériences et tests pilotes. La matinée du vendredi s’est terminée par le groupe de travail 3 : “Diffusion, capitalisation des connaissances et sensibilisation pour un changement de paradigme vers la construction durable en bois”, où différentes options pour créer des formations ont été discutées, ainsi que les différentes possibilités de nouer des partenariats internationaux.

Visites d’Études

Après la fin des réunions techniques, le partenariat d’EGURALT s’est rendu dans la ville de Coimbra où, dans l’après-midi, ils ont visité l’université et l’hôtel Mondego, où l’ingénieur Luís Jorge, de TISEM Lda (partenaire associé du projet), a fait une brève présentation du projet de réhabilitation du bâtiment, notamment de l’utilisation des panneaux en bois lamellé-croisé (CLT) dans le bâtiment. Il convient de noter que le bâtiment de l’hôtel Mondego fera partie du guide pour la construction en bois de moyenne hauteur que le consortium est en train d’élaborer dans le cadre du groupe de travail 1.

EGURALT, qui fait partie du programme Interreg SUDOE, est cofinancé à 75% par le Fonds européen de développement régional (FEDER) et dispose d’un budget total de 1.011.562,50 euros.

  • Maitane Zazu, responsable de la section des projets spéciaux de Nasuvinsa, a présenté l’activité d’expérimentation dans la promotion du logement social et a annoncé que la réunion de lancement aura lieu en janvier 2022.

  • Iván Bermejo, technicien et responsable de la gestion chez ADEMAN, a pris la parole pour présenter son expérience sur les parquets en bois avec des essences locales.

  • Aitor Sáez, Baskegur a présenté les priorités trouvées par les différents groupes de travail : promotion et politiques publiques ; formation, stratégie sectorielle des entreprises et R&D&I.

  • Vanesa Baño, responsable de la recherche sur les structures en bois à Cesefor, a commenté l’avancement de son analyse de l’état de l’art de la construction en bois en hauteur dans la région de Sudoe, un rapport qui sera bientôt disponible dans le cadre du projet. En outre, les partenaires ont pu voir un échantillon des fiches techniques, qui seront également disponibles prochainement et qui font déjà l’objet d’un bref résumé grâce à une carte interactive disponible sur le site web d’Eguralt.

  • Aline Barlet, co-directrice du GRECCAU, a présenté le module de formation interdisciplinaire sur la construction en bois en hauteur, qui comportera 4 niveaux : sensibilisation, initiation, approfondissement et expérience. L’ENSAP Bordeaux est également partenaire de deux autres groupes de travail. D’une part, ils sont responsables de l’état d’avancement de l’enquête sur la perception de la construction en bois dans la zone SUDOE, associée au groupe de travail “Diagnostic, échange de connaissances et étude d’opportunités”. D’autre part, ils collaborent au groupe de travail 2 “Expérimentation de nouveaux procédés, produits et technologies pour l’optimisation de l’utilisation du bois dans la construction”, où Ryad Bouzouidja et Denis Bureau ont présenté le projet pilote “Masse thermique passive ou semi-active dans les enveloppes des bâtiments à ossature bois”.

  • Apolline Oswald, Chef de projet Bois Matériau de Xylofutur, a expliqué les différentes options envisagées pour les partenariats et les alliances avec les réseaux internationaux sur la construction en bois de moyenne hauteur.

  • L’Axencia Galega da Industria Forestal, qui dirige le groupe de travail 3 “Diffusion, capitalisation des connaissances et sensibilisation pour le changement de paradigme vers la construction durable en bois”, a présenté, par l’intermédiaire du technicien Manuel Touza, les progrès réalisés ces derniers mois dans ce domaine. En outre, XERA collabore au groupe de travail 2 “Expérimentation de nouveaux processus, produits et technologies pour l’optimisation de l’utilisation du bois dans la construction”, où Azahara Soilán, technicienne de l’Axencia a présenté l’essai pilote “Solutions pour améliorer la durabilité contre les termites souterrains et la réaction au feu des panneaux CLT”.

  • Carlos Martins de SerQ a expliqué la première expérience des processus de pré-industrialisation, axée sur l’étude des panneaux en béton avec des essences locales (CLT) et a présenté le pilote 1 – Bois lamellé-collé à partir de feuillus locaux. Elle fait partie de l’activité 2.3.